noirblanc

Boaventura

Thomas Brasey

19.08.2018

 — 23.09.2018

vernissage: 18.08.2018 dès 17h30
en présence du photographe
présentation de l’exposition: 18h00

En 1819, poussés par la famine et la crise économique, quelque 2000 Suisses, dont une majorité de Fribourgeois, émigrèrent vers le Brésil. Après une traversée meurtrière, ils y fondèrent Nova Friburgo.

Malheureusement, leurs terres leur fournirent à peine de quoi se nourrir, et les colons se dispersèrent. Certains retournèrent à Rio où ils vécurent dans la pauvreté et la délinquance, d’autres gagnèrent au nord les terres à café, et firent des affaires florissantes, notamment grâce à la pratique de l’esclavage.

Lauréat de la 10e Enquête photographique fribourgeoise, le photographe vaudois Thomas Brasey aborde cet épisode historique en assemblant images de paysages, portraits de descendants des colons ainsi que natures mortes réalisées en studio.

Avec subtilité, il retrace ainsi ce périple et ses conditions dramatiques tout en faisant écho aux questions d’identité et aux enjeux actuels de la problématique migratoire.

Thomas Brasey (*1980) vit et travaille à Lausanne. Après avoir terminé une thèse de doctorat en chimie, il commence à étudier la
photographie. Il obtient en 2011 un bachelor en communication visuelle de l’Ecole cantonale d’art de Lausanne (ECAL) et travaille depuis en tant que photographe indépendant.


Remerciements au Musée gruérien (Bulle)

Requin
Guilherme Tell
Djalma Tardin
Plantation