noirblanc

CHINAFRICA

Paolo Woods

11.09.2011

 — 20.11.2011

vernissage: 10.09.2011 dès 17h30

Au cours des dernières décennies, plus de 500’000 Chinois ont afflué en Afrique sous l’impulsion de Pékin pour y faire fortune. La Chine a désormais pris la place de la France comme second plus gros partenaire commercial de l’Afrique. Pour beaucoup d’Africains, l’arrivée des Chinois représente probablement l’événement le plus important depuis les indépendances, il y a quarante ans. Les Chinois ne ressemblent pas aux anciens colons. Ils séduisent les peuples parce qu’ils construisent des routes, des barrages et des stades en échange de matières premières telles que le pétrole, le cuivre ou le bois dont le continent regorge. Ils gagnent la confiance des chefs d’États car ils ne parlent pas de démocratie.

Des campagnes sinistrées du cœur de la Chine aux fauteuils en cuir des ministres africains, le travail de Paolo Woods retrace l’aventure de ces Chinois lancés à la conquête d’une terre que l’Occident jugeait tout juste bonne à recevoir l’aide humanitaire.

Mêlant les portraits au photojournalisme, le photographe nous propose des images rares compte tenu des consignes chinoises officielles de discrétion. Elles mettent des visages sur un phénomène qui représente une nouvelle étape de la mondialisation.

Paolo Woods est photographe et travaille sur des projets de longue haleine avec Serge Michel, directeur adjoint du Monde. Ensemble, ils ont publié quatre livres. Il collabore également avec des journaux et magazines tels que Time, le Monde magazine ou Géo et a reçu de nombreux prix pour son travail, qui a fait l’objet de plusieurs expositions en Europe et aux États-Unis.