noirblanc

Dernières séances

Cécile Burban

17.03.2013

 — 28.04.2013

vernissage: 16.03.2013 dès 17h30
en présence de la photographe
présentation de l’exposition: 18h00

Cette exposition est organisée en résonance avec Visions du Réel, festival international de cinéma, du 19 au 26 avril 2013.

Au Mali, le cinéma a toujours eu un rôle très important.
À travers un cinéma engagé, ses cinéastes décomplexaient la parole du peuple, abordant, comme dans la tradition orale, les thèmes centraux de la famille, les tabous, la terre, la transmission, la religion, la solidarité mais aussi, la politique.

Cette place privilégiée dans le cœur des Maliens se manifeste par les nombreuses salles de cinéma. Mais l’état de ces salles est à l’image de la politique globale du pays : délaissé, sacrifié.

Un fragile et silencieux combat perdure pourtant. Pour maintenir cette tradition de cinéma de quartier, chère à une communauté qui a toujours entretenu le principe de la mémoire collective, on rencontre parfois un projectionniste, faisant tourner sa salle, au rythme aléatoire de copies de films disponibles. Après une rencontre marquante avec le cinéaste malien Souleymane Cissé et un reportage sur le cinéma itinérant, la photographe Cécile Burban a voulu comprendre pourquoi aujourd’hui, en Afrique, la rencontre entre films et spectateurs ne se faisait quasiment plus exclusivement que par le biais de salles éphémères.

Le projet Dernières séances est un travail au long cours, qui va continuer de s’étoffer au fil des rencontres avec cinéastes et autres amoureux du cinéma, afin de recueillir leur témoignage, leur histoire, et bien sûr donner à voir les nombreuses salles africaines abandonnées, vestiges d’une culture entre parenthèse, en attente de réhabilitation.

Photographe autodidacte et indépendante, Cécile Burban (1979) vit à Paris et travaille en France et ailleurs.