noirblanc

Iakoutie, Sibérie de la Sibérie

Andreas Horvath

29.04.2003

 — 01.06.2003

Andreas Horvath a passé plusieurs mois en Sibérie, en République de Iacoutie, durant les dix dernières années. Il nous donne ses impressions d’un pays situé derrière l’Oural et loin derrière la façade du Kremlin. La Iacoutie, un pays aussi grand que l’Europe de l’Ouest, se trouve à sept heures de décalage horaire de Moscou, au nord-est de la Sibérie. C’est un pays largement inconnu. Les gens qui le connaissent ou qui y habitent, l’appellent avec un mélange de fierté et de respect  » la Sibérie de la Sibérie « . Peut-être que celui qui n’a pas vu la Iacoutie ne connaît pas la Sibérie avec ses histoires et ses images qui semblent sorties d’un conte populaire comme d’une époque révolue. Le photographe et réalisateur Andreas Horvath est né en 1968 à Salzburg, en Autriche. Suite à un cours de photo artistique avec Ernestine Ruben, Andreas Horvath devient son assistant et travaille avec elle à plusieurs reprises en Europe et aux Etats Unis. Depuis son séjour d’étudiant dans le Iowa, Andreas Horvath est fasciné par l’Amérique rurale. Formation à l’Ecole de Photographie de Vienne, puis voyage aux Etats Unis, travail sur un livre consacré au Mid-West : « Cowboys and Indians « , publié en 1993, qui reçoit des critiques excellentes, entre autres de Richard Avedon.