noirblanc

Périphéries

Interphoto

28.01.2007

 — 25.02.2007

vernissage: 27.01.2007 dès 17h00

Depuis sa création en 1976, Interfoto est une association à but non lucratif. La particularité du fonctionnement de l’agence est le caractère collectif de son travail. Chaque membre fournit ses photos à l’agence qui les archive et les utilise sous le nom d’Interfoto. Il n’y a pas de photo d’auteur ; le choix des images destinées à la publication, la construction des expositions, la création des livres sont toujours le fruit d’une discussion et d’un travail collectif. Tous les membres en sont l’auteur en quelque sorte. Depuis trente ans ce fonctionnement s’est maintenu.

Interfoto s’est constituée en 1976 avec pour volonté de couvrir les événements organisés par les mouvements de gauche afin de fournir des images aux organisations pour leurs diverses publications, puis pour les journaux des partis politiques de gauche les syndicats et les publications à caractère social. Dès lors l’agence crée et structure ses archives ; elle accentue son regard sur les différents aspects de la vie quotidienne.

Le contexte politique, l’affaiblissement de l’impact des syndicats, la disparition des groupements alternatifs de gauche entraînent une nette diminution de l’aspect militant du travail de l’agence et de la prise de vues des manifestations à caractère politique.

Les thèmes photographiques abordés par Interfoto penchent davantage vers une optique de réflexion, de mémoire et l’utilisation des images prend un caractère plus symbolique.

Les livres qui ont suivi «Vivent les Grottes» (1979), sont le résultat d’un travail d’observation, de réflexion avec la volonté de donner un point de vue sur le monde qui nous entoure.

«Périphéries», paru en septembre 2006, n’est pas un livre de constat social sur la banlieue. Les images qui le composent sont pour nous la représentation quasi métaphorique du monde dans lequel nous vivons.