noirblanc

Quelques années de contestation

Philippe Gétaz

13.06.2004

 — 25.07.2004

vernissage: 12.06.2004

Premier prix de l’école de photographie de Vevey en juin 2002, Philippe Gétaz a décidé de poursuivre son travail de diplôme avec intensité. Il nous livre aujourd’hui un reportage photographique qui s’étend sur plus de trois années (2000 à 2003). Présent sur les principaux théâtres de manifestations, c’est du sein même de la foule des manifestants que le photographe tire ses images, nous fait part de ses inquiétudes, aussi. Philippe Gétaz nous donne ici une vision inhabituelle d’un mouvement érigé contre un ordre économique et politique dominant, celui de la mondialisation. Au moyen d’un travail engagé qui a valeur de témoignage et d’action personnelle, le photographe vaudois se fait l’écho d’une protestation et d’une subversion, qui – au fil du temps – prend de l’ampleur, s’organise et développe ses arguments.

Au total, ce sont plus de 2000 photographies qui documentent ces idées. Un choix d’une trentaine d’images sera présenté à la galerie Focale, “où le geste photographique consiste à donner une vision au sein même des manifestants”. Cette présentation est particulièrement intéressante, puisqu’elle “permet aux spectateurs de procéder à une autre lecture de l’image” que celle offerte par la photographie de presse. Le travail de Philippe Gétaz est vif et coloré, porte un regard tendre et subversif sur un mouvement social contemporain.