noirblanc

Afterglow

Jérôme Müller

26.01.2014

 — 02.03.2014

vernissage: 25.01.2014 dès 17h30

www.jeromemuller.com

L’Andalousie, défigurée par des projets immobiliers et d’infrastructure disproportionnés, poussés par la spéculation et les paris de développements touristiques qui ne se sont jamais matérialisés. Un village fantôme après l’autre, des « urbanizationes » luxueuses et flambant neuves, avec golf dix-huit trous, restaurants et piscines, mais vides, ou à moitié terminées, laissés à l’abandon.
Dans cette ambiance crépusculaire, la population vit dans la désillusion et le fatalisme. Dans certaines régions, le chômage avoisine les 70% et les gens ont perdu l’espoir de retrouver du travail ; beaucoup d’entre eux ne touchent même plus d’allocation chômage. Un peuple résigné, découragé, qui n’a comme moyen de subsistance que l’entre-aide familiale, heureusement courante en Espagne.
Dans une ultime manifestation de post-luminescence (« Afterglow »), L’Andalousie diffuse les ruines d’un rêve Européen dont seules les réverbérations fantomatiques subsistent. Des instants fugaces qui révèlent encore quelques détails chaotiques avant de sombrer inéluctablement dans l’obscurité.
Paradoxalement, alors que le néant efface progressivement l’espace, sa représentation photographique s’extrait du noir pour se réveler lentement au public, lui donnant ainsi l’impression de partiellement recouvrer la vue. Peut-être une métaphore de nos sociétés aveuglées qui devront s’acoutumer à un avenir nettement plus sombre.
Afterglow est une reflexion sur la disparition, la perte de repères, la temporalité. Une interrogation photographique sur l’éphémère, sous forme de persistance rétinienne.
La pratique photographique de Jérôme Müller est fortement inspirée par son expérience professionnelle en finance et en économie. Il porte un intérêt particulier aux interactions entre un monde de plus en plus global, individualiste, dématérialisé et des cultures locales en déperditions. L’impact de l’ultralibéralisme, doctrine économique dominante et incontestée du monde actuel sur les individus et les sociétés locales sous-tend la majorité de son travail photographique.
Le travail de Jérôme Müller a été publié dans des magazines suisses, fait partie du fond photographique du CICR et exposé aux Nations Unies à Genève.