noirblanc

Steinholt

Christopher Taylor

30.09.2018

 — 11.11.2018

vernissage: 29.09.2018 à 18h
en présence du photographe

Steinholt est la troisième série de photographies que Christopher Taylor consacre à l’Islande, pays de son épouse, Álfheiður. Une première série, Sous le Glacier (1996-1998), est inspirée par le livre d’Halldor Laxness : Kristnihald undir Jökli (1968) tandis qu’une seconde est réalisée aux îles Westman (Vestmannaeyjar, 2006-2010) d’où la mère d’Álfheiður est originaire. (…)
La relation de Christopher avec la nature et les Islandais s’est approfondie depuis que le couple a acquis Steinholt, la modeste maison construite par les grands-parents paternels d’Álfheiður à Þórshöfn, sur la côte nord-est du pays. Maintenant, chaque année Christopher revient dans ce petit village d’environ 300 habitants. Il se consacre à la restauration de la maison, travaille de temps en temps à l’usine de congélation de poisson et surtout, quand le temps est favorable, il part explorer le paysage lors de longues randonnées escarpées. Christopher n’est plus un invité de passage, frappé et fasciné par la grandeur indomptable de l’environnement naturel. Il n’est pas non plus otage des espaces clos pendant les périodes de mauvais temps : désormais il vit avec les villageois de Þórshöfn. Il rend éloquent le temps qu’il y passe en interprétant les paysages et en observant les traces laissées par ceux qui y sont morts ou en sont partis, et qui relèvent de la mémoire collective. (…)

(extraits du texte de Monica Dematté, tiré du livre «Steinholt», Kehrer)


Christopher Taylor (*1958) est un photographe autodidacte. Né en Angleterre à Skegness, il se tourne vers des études de zoologie à l’Université de Sheffield puis deviendra chercheur au département de Zoologie de l’Université de Hull. Après quatre années de recherche de 1981 à 1984, il décide de voyager et part pour l’Asie. Ses premiers travaux seront présentés dès 1985 dans des galeries à Londres, Sheffield ou York. Steinholt a été publié en 2017 aux éditions Kehrer. Christopher Taylor est représenté par la galerie Camera Obscura,Paris.

La veste de l'écrivain Jón Trausti, Kópasker (2015)
Álfheiður tenant le miroir de sa grand-mère (2014)
L'église de Svalbarð, Þistilfjörður (2014)
La luge de Steinholt, Steinholt (2014)
Fontur, Langanes (2013)
Chasseur de renard (2015)