noirblanc

Tin girls

Alice Carfrae

24.06.2012

 — 09.09.2012

vernissage: 23.06.2012 dès 17h30

A Sindhupalchok, au nord-est du Népal, il est facile de deviner quelle famille a vendu une fille ou perdu une mère en regardant les toits du village. Un toit en zinc, au lieu des traditionnelles tuiles, signifie qu’un sacrifice a eu lieu. Dans l’espoir d’améliorer la situation économique de leurs familles, des jeunes femmes sont envoyées comme esclaves domestiques vers le Moyen-Orient. On donne à ces femmes le surnom de «filles d’étain» (Tin girls).

En 2010, Alice Carfrae se rend à Sindhupalchok, région par ticulièrement touchée par le trafic humain d’Asie du Sud. Par tageant le quotidien de familles touchées de près par ces situations dramatiques, elle recueille les récits de jeunes femmes désireuses de partager leur histoire.

Raconter ce lourd passé est un acte important à leurs yeux. Par ce témoignage, elles espèrent briser le stigmate social qui entoure le trafic humain et ainsi pouvoir lutter contre son existence.

Alice Carfrae est une jeune photographe originaire d’Angleterre. En 2011, elle obtient son diplôme à la prestigieuse Université de Newpor t. Ses travaux ont régulièrement été publiés par des journaux et des magazines tels que The Sunday Telegraph Magazine, Exit Magazine, Square mag et Wales Today.