noirblanc

Still

Brigitte Lustenberger

Till Schaap Edition
2014
29.80.–

Les images de Brigitte Lustenberger séduisent le regard du spectateur et l’invitent dans un univers merveilleux. Son langage visuel particulier est étroitement lié à l’histoire de l’art. Des images de prétendues scènes de crime nous paraissent si familières qu’elles provoquent en nous la confusion, le doute. Nos propres histoires se mêlent avec ces images alors que nous ignorons si nous les avons déjà vues ou pas. Les photographies agissent comme les réflexions figées d’un laps de temps. Les interactions entre les images individuelles sont étonnantes car les fils de multiples intrigues s’y entremêlent. Le début comme la fin de chacune d’elles sont indéterminés. Le regard du spectateur rencontre inévitablement celui des personnes représentées, dont le regard est saisi à son tour par celui de l’artiste. Les forts contrastes de couleurs − la plupart des photographies ayant un fond d’un noir intense − attirent l’observateur dans un autre monde.»

 

Bernhard Bischoff/Texte d’expo «etagen»