noirblanc

Une histoire d’amour à Saint-Germain-des-Prés

Ed Van der Elsken

Aman Iman Publishing
2013
44.80.-.–

Ce livre, qui deviendra mythique, sera Love on the Left Bank (1956), qu’il construira comme un récit fictionnel et quasi-cinématographique, un roman-photo en somme, dont il écrit le texte, relatant les amours contrariées d’un jeune homme nommé Manuel (le narrateur) pour l’entêtante et énigmatique Ann.
Cependant, ce groupe de jeunes gens anticonformistes était bien réel et la série montre la naissance au lendemain de la guerre, dans le Paris existentialiste de Beauvoir et de Sartre, des mouvements de la jeunesse contestataire et insoumise en Europe. Ils ont bien hanté le Café Moineau de la rue du Four : Ann, c’est Vali Myers, figure flamboyante à la chevelure rouge, bohème légendaire, artiste australienne exilée à Paris, proche de Cocteau et de Genet, qui sera plus tard une muse pour Patti Smith. Parmi les jeunes gens, Jean-Michel (Mension) est un membre du mouvement d’avant-garde « l’internationale lettriste » (berceau de « l’internationale situationniste »). On dit que Guy Debord apparaîtrait de dos sur l’une des images ; il illustrera d’ailleurs ses mémoires avec des photographies d’Ed van der Elsken.