noirblanc

Zone de repli

Cédric Delsaux

Xavier Barral
2014
64.–

Depuis au moins une décennie, dans le pays de Gex, un homme prétendait être quelque chose qu’il n’était pas : un docteur et un chercheur reconnu dans le monde entier. Il sortait tous les matins et errait dans la zone autour de chez lui, attendant la tombée du jour. Pour lui, ce territoire constituait une vaste “zone de secours”, où il attendait, seul, la ruine tragique de ses mensonges.

Le photographe français Cédric Delsaux a décidé de suivre les traces de l’homme de Gex, voyageant partout à travers la région, en concentrant son attention uniquement sur cet esprit malveillant. Pendant une semaine durant chaque saison sur une période de trois ans, Cédric a retracé les parcours journaliers de cet étranger, documentant les paysages où il attendait, année après année.

La seule manière dont il pensait pouvoir se libérer était de tuer toute sa famille.

Au cours des dix dernières années, Delsaux a exploré les frontières de plus en plus poreuses entre la fiction et la réalité par le biais de sa production photographique. Initialement repéré pour son travail dans la publicité, il a reçu pour ses projets personnels une large reconnaissance internationale.

Fasciné par l’idée de cette attente quotidienne, l’artiste a recherché les traces de la vie monotone de l’homme de Gex, essayant de trouver le sens de son existence perdue dans un univers de mensonges.