noirblanc

Rencontre avec Gérard Lüthi

→ à 19h - Rencontre autour de la parution de l'ouvrage "Le crépuscule de l'Aube"

08.03.2016

Crépuscule de l’aube

Le crépuscule et l’aube sont des moments particuliers où la lumière change rapidement. J’ai choisi de photographier le basculement du jour vers la nuit ou l’inverse afin d’obtenir un catalogue d’une même scène éclairée de multiples manières. A partir de cette matière première, j’ai découpé des fragments de plusieurs images puis j’ai reconstitué un ensemble apparemment cohérent. J’y ai introduit plusieurs passants, figés dans leurs actions, qui pourraient faire penser à une prise de vue unique, instantanée. En fait, il ne s’agit pas d’une photographie mais de la somme de plusieurs clichés qui décrivent un endroit préalablement choisi où tous les éléments de l’image ont figuré, à un moment ou l’autre, dans ce lieu.

Le titre de la photo mentionne la ville, le nom de la rue et la date des prises de vues. Souci faussement documentaire car en mêlant les lumières de la nuit à celles du jour, j’entremêle les repères visuels sans que le spectateur puisse clairement identifier quelle partie de l’image appartient à quel moment de la journée. Pour qu’il n’ait pas l’impression que la lumière est simplement étrange, j’ai laissé, à quelques endroits, des indices troublants : un lampadaire éteint qui éclaire la rue, une route éclairée de nuit à côté d’un trottoir vu de jour, un bâtiment illuminé alors que le soleil brille, etc.

Ce qui m’intéresse c’est de créer un monde apparemment cohérent mais qui laisse au spectateur un sentiment d’étonnement, d’étrangeté sans que celui-ci puisse clairement en identifier la cause. Un monde aux lumières ambiguës où la finalité des actions des quelques êtres humains présents nous échappe. Une photographie au sens où l’entend Joan Fontcuberta, une fiction qui se prétend véritable.