noirblanc

Tony Kunz

http://www.tonykunz.com

tonykunz(at)gmail.com

Wolf

Wolfgang a 50 ans. Il me dit en avril 2013 qu'il a un cancer du colon. Je lui propose de l'accompagner et de le photographier à l'hôpital ainsi qu'à son domicile. A l'hôpital, le rituel est toujours le même: prise de sang, salle d'attente, rencontre avec ses docteurs, chimio, parfois une radio, parfois une IRM. «Tout ce que j'ai fait et ce que j'ai vécu devait-il me conduire là? A quoi cela sert d'être malade?» me dit-il dans la salle d'attente.
A son domicile, je retrouve Wolfgang envahi d'objets qu'il n'arrive pas à débarrasser. Dans ce capharnaüm méthodiquement arrangé, je le fais poser, pour quelques minutes seulement, car il est trop affaibli. Cette confusion entre la mise en scène dans son appartement et le pris sur le vif à l'hôpital apporte une vision très personnelle sur la fin de son existence, la solitude et la mort.

Tony Kunz (Suisse, 1969) aime la photographie qui met en lumière l’être humain, la société, ainsi que le portrait. Dès l’âge de 16 ans, il s’intéresse à l‘image et aux voyages, puis étudie la photographie à Lyon. Il devient freelance en 1999. Le photographe collabore avec différents stylistes et magazines dans le milieu de la mode; Edelweiss et Profil Femme notamment, pour des marques horlogères (Parmigiani, Hublot) et différentes institutions (UBS, Nestlé).
En 2006, il participe au Festival Images, avec une série sur un voyage de deux mois en Amazonie. En 2007, il expose à Lyon un reportage réalisé au Sénégal sur les lépreux, les talibés et les tirailleurs.