noirblanc

Workshop le 25 et 26 mai 2019

Le portrait est un thème récurrent dans le travail de Christophe Loiseau. Depuis quelques années, il a éprouvé le besoin d’évoluer dans sa pratique et de penser un dispositif différent faisant éclater la notion de champs et de hors-champs. La relation que nous entretenons avec notre image s’est transformée. L’avénement de la photographie numérique n’y est pas pour rien. Lorsque qu’on photographie un enfant, il se précipite vers l’appareil pour voir aussitôt son image sur l’écran. Il n’est pas rare qu’un passant photographié souhaite exercer un contrôle sur la destination d’une image faite à la volée. Par conséquent, le travail du photographe doit composer avec ces changements.
Christophe Loiseau a souhaité associer le sujet photographié à la réalisation de son portrait. Il a depuis 2007 multiplié les expériences dans des champs sociaux très divers. Il adopte toujours le même protocole: il commence par un entretien où il cherche avec la personne qu’il va photographier un début d’histoire, un dispositif: ce peut-être à la fois très personnel ou alors complètement fictif. Tout ceci est un jeu qui pose comme règle que tout ce qui sera présent dans l’image le sera par choix. Il s’agit ensuite de tout mettre en oeuvre pour rendre visible cette image. Il ne s’agit pas de chercher la ressemblance mais d’inventer une image qui soit une représentation construite du sujet. Il s’agit ensuite de mettre en scène cette image. De la scénographier, de l’éclairer.
Pour ce workshop, après une première expérience de ce type mise en oeuvre à Xiamen pendant le Jimei x Arles International Photographie Festival en novembre dernier, il souhaite proposer aux participant(e)s d’être des deux côtés de l’appareil photo: photographe et sujet de l’image afin de suivre toutes les étapes permettant la réalisation d’un portrait. Il sera question aussi de travailler la lumière artificielle dans un cadre naturel.

Délai d’inscription: 18 mai 2019

Informations complètes

www.christopheloiseau.net